• Tout d'abord, je tiens à remercier ma nouvelle abonnée Kettyn;  bienvenue dans mon univers.

    CARELI, DEPUIS PLUSIEURS JOURS IMPOSSIBLE DE LAISSER DES COMMENTAIRES SUR OB.

     

    Bon, mes photos ne sont pas rangées, vous allez donc avoir tout dans le désordre, car il reste des photos de gelée pour plus tard. Et merci aux personnes qui ne se contentent pas d'un simple bonjour, qui me disent un mot sur mes photos.

     

    Voici pour aujourd 'hui.

     

    Lundi

     

    Lundi

     

    Lundi

     

    Lundi

     

    Lundi


    30 commentaires
  • Voilà le nouveau design de mon blog et je remercie Maryse31

     

     pour son aide; un clic sur la vignette pour arriver chez elle.Et voici quelques photos anciennes pour vous souhaiter une bonne semaine.

     

    Lundi

    Lundi

     

    Lundi

     

    Lundi

    Lundi

     


    24 commentaires
  • Lundi

     

    Jeanne a été placée en maison de retraite par ses enfants. Et le pire, c'est que chacun se renvoie la balle pour déterminer qui a été à l'initiative de cette mascarade.
    Elle a beau avoir 81 ans, une ribambelle de petits-enfants et des tonnes de carnets noircis au fil du temps, preuves de son (très) long passage sur Terre, elle n'a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les rendre tous dingues.
    Sauf que, ce lieu dans lequel elle ne voyait qu'hostilité va lui révéler bien des surprises...
    En prenant part, d'abord sur la pointe des pieds, puis avec une ardeur qu'on ne lui connaissait pas, aux rendez-vous mensuels d'une clique de pensionnaires plus agités qu'une colonie de vacances, Jeanne va réveiller des pans de sa personnalité qu'elle pensait à jamais enfouis : la curiosité, l'espoir... et surtout : l'audace. Qu'on se le dise : au " jeu des regrets " de l'avant-dernier vendredi du mois, rien n'est jamais perdu.

     

    MON AVIS:

     

    Oh que je l'ai aimé Jeanne, 81 ans!
    Elle n'a pas la langue dans sa poche, elle ne voulait pas aller en maison de retraite et très vite, elle va le faire savoir.
    En simulant la démence et elle n'y va pas avec le dos de la cuillère. Elle répond à côté et rend ses enfants complètement dingues.
    Son petit fils Nicolas va vite découvrir la vérité, amis avec lui, elle s'entend bien.
    Et puis un jour Lucienne, une résidente de la maison va venir vers elle, et là, tout change.
    Jeanne va faire partie de la bande et ils vont tous vivre une sacré aventure, qui les mènera jusqu'à Paris .
    Lucienne, Paddy, Louis, Joseph, ils sont tous aussi attachants que Jeanne.
    Le texte est écrit comme un journal intime, très plaisant à lire.
    Plusieurs fois, j'ai ri ou souri, mais aussi été touchée par ces personnages hauts en couleurs. 

     

     

    Lundi

    Lundi

     

    Lundi


    44 commentaires