• Je  voudrais préciser pour les personnes nouvelles sur ce blog et qui ne sont pas inscrites à la news, que je ne publie que le lundi et encore, pas tout le temps.

    Que cela vous évite de passer pour rien.

     

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Merci à la personne qui m'a donnée ces photos et qui ne souhaite pas être citée.

     

    Photos personnelles maintenant.

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Ce sont mes freesias qui se sont plantés tout seuls devant chez moi.

     

    Heureusement que j'ai des photos d'avance, mais je vais devoir ralentir mes publications.
    Ce sera tous les 15 jours jusqu'à amélioration de la question sanitaire.


    32 commentaires
  • Lundi

     

    C’est avec humour que Marie-Odette Maryam Pinheiro nous raconte sa vie et ses aventures de musulmane, voilée, au pays de la laïcité, qu’elle essaie de décoder.Elle nous prévient d’emblée : l’islam est un sujet sérieux alors elle va essayer de nous faire rire sur le sujet ! Les pieuses âmes sensibles pourraient aussi être choquées.En nous interpellant, elle nous invite à regarder le monde avec ses yeux de musulmane voilée afin de nous amener à comprendre ce qui peut être inhabituel pour certains.Elle nous explique notamment pourquoi elle s’est convertie à l’islam et pourquoi elle n’était vraiment pas prédisposée à se voiler. Elle nous parle aussi de lois, notamment de la loi d’attraction, des médias dont elle a fait l’expérience, de communautarisme, de polygamie...Elle nous montre qu’on peut être musulmane voilée et heureuse à la fois.Par le rire, elle offre un regard nouveau sur ces femmes différentes mais si semblables à la fois de leurs concitoyennes non musulmanes, non voilées.À lire pour rire sans modération !

    MON AVIS POUR CE COUP DE COEUR.

    Merci beaucoup à Marie-Odette Maryam Pinheiro pour son SP.
    Je ne pensais pas lire son livre avec autant d'humour.
    Bien souvent j'ai ri ou souri et ne suis vraiment pas déçue de ma lecture.
    Maryam, je vais l'appeler ainsi puisque c'est son prénom maintenant, nous raconte comment et pourquoi elle s'est convertie à l'Islam.
    Là, je dois dire que je suis tombée de haut, car j'avais des a priori sur cette religion et culture et ce fut une révélation d' en savoir un peu plus sur le sujet.
    Bon, je ne rejetais pas non plus, mais je voyais cela plus fermé si je puis dire et sans vouloir vexer personne.
    Dans l'Islam comme dans toute religion, il y a des excès, des intégristes, donc 1 partout, la balle au centre; ne me dîtes pas qu'il n'y a pas des ultra dans le catholicisme!
    Maintenant, je vais un peu développer mon ressenti sur cette lecture.
    Pour moi, les islamistes sont des êtres humains comme tout le monde, ont des familles normales, ils élèvent leurs enfants comme tout un chacun, ils savent lire, écrire, penser, réfléchir des êtres normaux quoi! Il y a des méchants et des gentils, comme au pays de Candy; bon, moi aussi je fais un peu d'humour.
    Comme les musulmans, je ne bois pas, parce que je ne supporte pas l'alcool.
    On les critique parce qu'ils font la prière cinq fois par jour; ok, mais alors, pourquoi ne pas critiquer les chrétiens, car là, c'est 7 prières par jour! D'accord, tout le :monde n'est pas obligé de les faire, mais dans les monastères, couvents,si.
    Maintenant, je peux dire que j'ai des points communs avec le culte musulman, car moi aussi je préfère avoir affaire à un médecin femme pour certaines choses; c'est tout de même plus pratique de parler de certaines choses à une femme qu'à un homme non?
    Je ne bois donc pas.L'alcool me rend malade; là, autant bien manger pour voir passer le repas dans l'autre sens.
    Et une fois dans ma vie j'ai fait du communautarisme, parce que la journée que j'ai passé à Jersey, j'ai cherché à parler avec des français toute la journée; cherché des magasins français ce même temps. Il faut dire que je n' étais pas douée pour les langues et l' anglais et moi vivons dans deux mondes bien distincts.
    Tout ça pour vous dire que j'ai adoré lire ce livre et merci à Maryam pour m'avoir appris des choses; votre humour a un peu déteint sur moi et pour ça aussi je vous remercie.
    Et je terminerai avec la conclusion du livre de Maryam: Salamo Alaykoum ( que la paix soit sur vous).
    A lire sans modération. 

     

     

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Lundi

     

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Précisions; les photos datent pour certaines et les fleurs ne sont pas chez moi, je suis en appart.

     

     

     

     

     


    31 commentaires
  • Lundi

    Le meilleur moyen d'alléger ses peines, c'est encore de les partager.
    Avec son sable fin et son ciel azur, l'Avenue du Parc Resort and Spa est l'endroit idéal pour se remettre d'un coup dur. À condition de donner sa chance à la chance.
    Alors que Samya tente de pardonner l'adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu'elle s'est fait plaquer au pied de l'autel. Jessie s'est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s'impose. Apolline rêve d'un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire.
    Ensemble, elles vont libérer leurs émotions et s'apporter un soutien inattendu.
    Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l'espoir.

    Ma chronique:

     

    Encore un coup de coeur avec le livre de Carène Ponte.
    Je ne me suis pas ennuyée une seconde et j'ai plongé au " camping" l' Avenue du parc dès les premières lignes.
    Nous y suivons les histoires de 6 personnes.
    Samya qui veut pardonner l'adultère de son mari et qui est là bas avec lui et leur petite fille de 5 ans, Inès. Vont-ils recoller les morceaux?
    Alison, elle, s'est fait plaquer le jour de son mariage et arrive à l' Auberge du Parc en tenue de mariée.
    Elle est voisine de bungalow avec Jessie, qui est là parce que son mari lui a demandé de décompresser et d' arrêter de tout planifier. Jessie programme tout le programme des journées en cours et à venir, avec des horaires à respecter.
    Apolline veut avoir un enfant, mais si tout va bien du côté de son mari, ce n'est pas pareil pour elle et depuis un bon moment, ils ne font plus l'amour que pour avoir un bébé; ce séjour sera t-il l'occasion de ne plus penser au bébé?
    Ces femmes, je m'y suis attachée et elles sont toutes sympathiques; chacune a son ou ses problèmes et j 'ai aimé les suivre.
    Mais celle qui m'a le plus touchée, c'est Geneviève qui est là avec son mari, car elle commence à perdre la mémoire: Alzheimer et elle sait qu'elle a aussi un cancer.
    Tout ces personnages sont touchant et leur histoire différente; d'ailleurs, Geneviève va se lier d'amitié avec Mia, une employée; il va y avoir des rencontres qui vont changer la vie de certaines des protagonistes.
    Des chapitres courts, des histoires suivies au fur et à mesure et bien différenciées les unes des autres.
    Pour passer un très agréable moment, n'hésitez pas 

     

     

    Lundi

    Ma bruyère

     

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Lundi

    Un pinson des arbres.

     

    Bonne semaine et merci pour vos commentaires.

    Bonne journ2

    Gif de chez Mariloucreations; lien avec le calendrier


    32 commentaires