• Aujourd'hui, je vous emmène dans le Maine-et-Loire, au Vieil-Baugé plus précisemment.

     

    Le village est situé au sud de Baugé, et est traversé par le Couasnon du nord au sud et il se trouve être l'un des plus important cours d'eau du Baugeois.

     

    Le samedi 22 mars 1421 eu lieu au Vieil  Baugé une bataille entre l'armée de Thomas de Lancastre, frère cadet d'Henri V d'Angleterre et l'armée franco-écossaise du Dauphin Charles, futur Charles VII dirigée par John Stuart.

     

    Thomas de Lancastre n'avait pu s'emparer d'Angers; il partit de Beaufort -en-Vallée la veille de Pâques après le déjeuner ppur surprendre ses adversaires.

     

    Il arriva le 21 mars vers 16H sur la hauteur qui domine la rive gauche du Couasnon, face au village du Vieil Baugé, les archers écossais étaient sur le pont permettant l'accès au village.Il ordonna à ses gens de forcer le passage, ils étaient environ 500 qui contournèrent par un gué le front défendu par les archers écossais, ils traversèrent le village et s'engagèrent sur le chemin de Baugé, en longeant une longue butte boisée. Surgirent alors le gros des hommes d' armes écossais et sur leur flanc droit, les chevaliers d'Armagnacs et les hommes d'armes de la Duchesse d'Anjou.Les Anglais furent vite submergés et se replièrent vers le village, mais leur retraite fut coupée par les archers écossais au pont sur le Couasnon.

     

    Les Anglais bloqués subirent l'assaut des écossais et des vassaux de la Duchesse. Vers 17H la rive droite du Couasnon était complètement dégagée.
    A la tombée de la nuit, une trève fut conclue et l'on dénombra le nombre de morts dans chaque camp.

    1054 morts pour les Anglais et les pertes franco-russes furent minimes.

     

     

    Lieux et monuments.

     

    L'église Saint-Symphorien.

     

    Cette église romane fut érigée aux alentours du XIème siècle, la flèche précédente était en pierre. La flèche actuelle date de 1856 et a sans doute été construite volontairement tordue comme d'autres clochers du Baugeois. L'église fut endommagée par la foudre en 1859 et 1882.

     

    Aux alentours du Vieil Baugé, se trouvent quatre autres clochers tors, à Fontaine-Guérin, Fougeré, Mouliherne et Pontigné. Le Maine-et-Loire est la plus forte concentration de ce type de clochers en France.

     

    Le manoir de Clairefontaine.

     

    L'un des plus authentiques manoirs médiévaux de l'Anjou, classé monument historique, ancienne grange cistercienne des XII-XIVème siècles, tranformée en manoir au début du XVème siècle, parc de 50ha peuplé d'animaux domestiques.

     

    Ouvert de Juin à Septembre; site web du manoir: http://manoirdeclairefontaine.com

     

    200px-Le_Vieil_Baug-C3-A9_clocher.jpg

    Le clocher tors de l'église Saint-Symphorien.


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Si vous avez aimé la première partie sur Martel voici la fin.

     

    tour_carre_1-225px.jpg

    Tout Tournemine ou Tour Carré.

     

    L'une des 7 tours de guet de la ville servit de prison seigneuriale, royale et municipale.Elle fut coiffée après la Révolution d'un toit sur créneaux.

     

    eglise_st_maur3-225px.jpg

    Eglise St-Maur.

     

    Partie intégrante du système défensif, l'église présente une allure de forteresse.Le clocher-porche est une véritable tour de défense.Le chevet est surmonté de chambres de guet et sa baie est défendue par une bretèche.Le porche abrite un tympan roman provenant de l'édifice antérieur représentant le jugement dernier.

     

    Grenier d'abondance.

    Cette demeure renaissance du XVIème siècle a été édifiée par le Père Delobis, de la congrégation de l'Oratoire, puis transformée en réserve alimentaire, lesquelles étaient prélevées pour secourir la population pendant les années de disette. Sur le linteau de la fenêtre supérieure, une inscription tirée de Eglogues de Virgile signifie: c'est un dieu qui nous a donné ce lieu de repos.

     

    gargouille-maison-grise-225px.jpg

    Maison grise.

     

    Appelée "Maison Grise" au XVIème siècle, on peut voir sur la face sud 2 écussons en pierre, l'un avec l'inscription "Martel soubz les Anglais 1295", l'autre avec les 3 marteaux, armes de la ville, et l'an 1562. Maison contemporaine du connétable Duguesclin, ancienne demeure de la famille Judicis, dont Antoine Judicis, ancien procureur de la Sénéchaussée de Martel, puis Président du Tribunal Révolutionnaire de Cahors, et enfin accusateur public près du Tribunal Révolutionnaire de paris, à ce dernier titre, il requit contre Fouquier Tinville et l'envoya à l'échafaud en Mai 1795.

     

     

    Infos prises sur www.martel.fr et les photos sont en provenance de ce site.


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Aujourd'hui et demain, je vous emmène à Martel aux confins du Haut-Quercy, du Périgord et du Bas-Limousin.

     

    Le causse de Martel s'étend au nord de la Dordogne. Situé à une altitude moyenne de 300M, il est le moins élévé des causses du Quercy.Relativement favorisé, ce causse a connu jadis une intense activité agricole et d'importants noyaux de peuplement, aujourd'hui disparus. Martel, ancienne capitale de la  Vicomté de Turenne peu s'enorgueillir d'un important médiéval.

     

    vue-d--ensemble-de-martel-225px.jpg

    La ville aux 7 tours.

    Martel est une des rares villes qui ne doive pas son origine à un castrum ou à une fondation religieuse. Elle suscite dès le XIème siècle l'intérêt des vicomtes de Turenne qui en font une riche cité marchande, siège d'une châtellenie vicomtale. Au XIIème siècle, la ville est entourée d'une première enceinte. Au début du XIVème siècle, les consuls, au nombre de quatre administrent une nombreuse population d'artisans, de grands marchands et de banquiers.

     

    rue-du-four-bas-225pxrue-du-four-bas-225px.jpg

    Siège de la Sénéchaussée royale.

    Aux premières menaces de la guerre de Cent Ans, les consuls font construire une seconde enceinte enveloppant les barris ou faubourgs. Malgré ces précautions, la ville est prise en 1360 et délivrée par Du Guesclin en 1374. Martel devient alors siège de la Sénéchaussée royale, apportant une population nouvelle d'officiers, de juristes et de fonctionnaires.

     

    photo-raymondie-225px.jpg

    Palais de la raymondie.

    Edifié à partir de 1280 à l'initiative de Bernard Raymondie, receveur des impôts royaux, l'édifice fut achevé vers 1330 par son gendre Pierre Stéphani. Ce palais urbain se compose 4 ailes disposées autour d'une vaste cour à laquelle on accède par un porche surmonté d'une tour transformée tardivement en beffroi. A la révolution, il devient Hôtel de Ville

     

    halle4-225px-copie-1.jpg

    Place de la Halle.

    La Halle, remarquable par sa charpente en châtaignier, a été édifiée à la fin du XVIIIème siècle à l'emplacement de l"ancienne maison des consuls. On peut y voir des anciennes mesures à grains.

     

    maison frabri 4 -225px

    C'est un hôtel du XVème siècle, remaniéau XVIème. Etienne Fabri y aurait accueilli en 1183 Henri Court Mantel (fils aîné d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine) qui venait de piller Rocamadour et y mourut ici peu de temps après.


    votre commentaire
  • Saint-Florent-le-Vieil est un chef-lieu de canton du département du Maine-et-Loire.

     

    Saint-Florent est situé au bord de la Loire, à 40 km à l'ouest d'Angers et à 50 km à l'est de Nantes.

     

    Avec  les ruelles de maisons anciennes du "Mont-Glone", quartier qui constitue la vieille ville, son église abbatiale et sa promenade sur les bords de la Loire, St-Florent a tous les atouts pour satisfaire les touristes.

     

    La commune est une des petites cités de caractère du département du M. et Loire.

     

    Les vikings y établirent au IXème siècle une base à partir de laquelle ils menèrent leurs raids en Anjou, Maine, Poitou et sur le cours de la Loire.

     

    Pendant son règne, Foulque III d'Anjou y construisit une forteresse, sur le promontoire dominant la Loire, dont ne subsiste maintenant qu'une partie des remparts, derrière l'église.

     

    En 1343,le sel devient un monopole d'Etat par une ordonnance du roi Philippe VI de Valois, qui institue la gabelle, la taxe sur le sel.L'Anjou fait partie des pays de "grande gabelle" et comprend 16 tribunaux spéciaux ou "greniers à sel", dont celui de Saint-Florent-le-Vieil.

     

    Le 24 novembre 1369, des lettres patentes de Charles V autorisent l'abbaye de Saint-Florent, sous le coup d'une menace immédiate, en raison de l'avance en Anjou des troupes anglaises commandées par le comte de Pembroke et Hugh Calveley, à se fortifier en urgence.

     

    Au moment de la Révolution, elle fut un des hauts lieux de la guerre de Vendée. Le soulèvement des Mauges commence à St-Florent le 12 mars 1793 à l'occasion du tirage de la conscription.

     

    Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

     

    Infos trouvées ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Florent-le-Vieil.

     

    Je n'ai que des photos trouvées sur le net, désolée de n'avoir pas mieux à vous présenter, mais je ne peux m'y rendre.

    90px-France_1_026_Vue_en_contrebas_de_l_abbatiale_de_st_flo.jpg

    280px-Stflorentlevieil.jpg


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
Cute Purple Flying Butterfly