• Asnières-sur-Vègre

    Asnières-sur-Vègre est une commune de la Sarthe, dont les habitants sont appelés les Asnièrois.

     

    Asnières vient du mot asinus, âne en latin.

     

    L'église Saint-Hilaire a des peintures murales qui font la célébrité de l'édifice. A partir du XIème siècle, les chanoines embellissent et développent leur seigneurie d'Asnières. C'est ainsi qu'ils achètent la nef et que selon leurs souhaits, les murs de l'église sont décorés.

     

    L'ancienne cour de justice, appelée aussi le Temple, dont la construction remonte aux XIIIème et XIVème siècles, est un édifice exceptionnel tant par son ancienneté que par son traitement architectural.Siège de la seigneurie ecclésiastique d'Asnières au XIIIème siècle, gentilhommière au XVème, puis métairie au XVIIIème siècle, cet édifice est finalement partagé en appartements au XIXème siècle. Il est aujourd'hui propriété de la commune.

     

    Ne pas manquer le Vieux Pont, qui offre une très belle vue sur la Vègre. De style roman, il a été reconstruit au début du XIXème siècle.

     

    A voir pas loin, le manoir de la Cour, le château de Moulinvieux, le manoir de La Tannerie, le manoir des Claies.

     

    Il est fort probable que la présence d'un gué a déterminé la naisance de ce village.

     

    Asnières a connu une vie minière intense au XIXème siècle. L'exploitation des mines d'anthracite, ouvertes à partir de 1820, alimente de nombreux fours à chaux de la région. vers la fin du siècle, elle est abandonnée, après une tentative de reconversion dans le chauffage domestique.

     

    images-copie-1.jpg

    Le pont sur la Vègre

     

    Toujours le pont                                                                           

     

     

     

     

    imagesa-copie-1.jpg

    « BonjourDu lilas »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :