• Ca sent la fin de la saison pour ma jardinière, alors profitons des dernières fleurs.

     

    Lundi

    Lundi

    Lundi

     

    Et les ours du rond point du Québec étaient fin prêts pour la rentrée; fait par les agents municipaux.

    Lundi


    19 commentaires
  • Un papillon sur la haie commune avec ma voisine; je suppose que c'est un oeil de paon.

    Ma soeur a trouvé que les photos étaient belles; et vous?

     

    Vendredi

    Vendredi

    Vendredi


    17 commentaires
  • Une mante religieuse sur le mur de mon immeuble ce lundi.

     

    Mercredi

    Mercredi

     

    Et mardi, près de la porte d' entrée

    Mercredi

    Mercredi

    Mercredi

    Mercredi


    20 commentaires
  • Lundi

     

    Lundi

     

    Une banlieue calme, aux maisons mitoyennes entourées de jardins bien entretenus.

    Deux voisins modèles: Tiphaine et Sylvain, couple soudé aux prises avec un ado un peu rebelle, Milo. C' est le cadre idéal dans lequel Nora, récemment divorcée, vient d'emménager avec ses deux enfants. Mais Nora ne sait pas encore que les anciens propriétaires de sa jolie maison se sont suicidés, qu'ils étaient les parents naturels de Milo, que Tiphaine vit dans une prison de mensonges et de culpabilité. Et dans l' ignorance, Nora donen sa confiance...

     

    Mon avis:

    La suite de Derrière la haine, et du coup, je me doutais un peu de ce qui allait se passer, mais pas tout et la fin m' a tout de même un peu étonnée.
    Mais je trouve l' épilogue un peu baclé, c'est dommage.

    Je me suis attachée à Nora et j'aurai voulu qu'il lui arrive autre chose, mais bon, ce n'est pas moi qui ai écrit le thriller.

    Ce roman fait froid dans le dos quand on découvre à quel point on peut se faire manipuler et il nous donne à réfléchir.

    A recommander et à lire impérativement après Derrière la haine.

     

    Note: 5/5

     

    Extraits:

    Tiphaine émit un petit rire qui se voulait décontracté mais qui , en vérité, trahissait son malaise. Elle avait du mal à tutoyer les gens, du moins ceux qu'elle ne connaissait pas bien, fussent-ils de son âge ou même plus jeunes. Depuis 8 ans, la vie avait perdu toute légèreté.

     

    Tiphaine lui ouvrit la porte.

    -Madame Geniot?

    - Oui?

    - M. Geniot est-il là?

    - C'est à quel sujet?

     Maître Alexis Renard, avocat... J'aimerais m'entretenir avec votre mari.

     

    Au rez-de-chaussée, Sylvain avait débarrassé la table, rangé les assiettes et les couverts sales dans le lave-vaisselle, lavé les casseroles.Tiphaine était restée longtemps à table, les yeux perdus dans le vide tandis que dans son esprit les voies sournoises d'une éventuelle solution déroulaient devant elle leur tortueux chemin.

     

    Restée seule, Tiphaine s' abîma dans le silence de la maison, profitant encore quelques secondes de l' écho du départ de Sylvain et Milo.

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique